Abstract.

In the recent past there has been a trend in automotive lubricants in U.S. and Europe towards lower viscosity multigrades. European automotive manufacturers have also, in the past few years, tightened approval specifications in terms of oil consumption, bearing protection and shear stability. The consequence of this is that conventional solvent refined minerai oils are no longer adequate to meet the most demanding specifications.

Base oils of very high VI (VHVI) and relatively low volatility have been developed to meet this technical need.

Such basestocks are hydrocracked basestocks (HC), polyalpholefins (PAO) and esters. In this paper we describe how HC base oils are manufactured, how their physical and chemical properties compare with PA0 in particular, and how both products perform in multigrade formulations. From a range of bench and engine tests covering oxidation stability, detergency, dispersancy, seal compatibility and wear, the results indicate that HC and PA0 basestocks of the same viscosity are interchangeable with no real effect on lubricant performance. The chemical structure of HC Base Oils is shown to be very similar to PAOs.

Résumé.

Ces dernières années, aux Etats-Unis et en Europe, on notait une tendance pour les lubrifiants automobiles vers les huiles multigrades à plus faible viscosité. Les fabricants européens d'automobiles ont égaiement, ces dernières années, fixé plus étroitement les spécifications d'homologation en termes de consommation d'huile, de protection des paliers et de stabilité au cisaillement. La conséquence est que les huiles minérales raffinées avec un solvant classique ne peuvent plus répondre aux spécifications les plus exigeantes. Les huiles de base d'indice de viscosité très élevé et de volatilité relativement basse ont été mises au point pour répondre à ce besoin technique.

Ces matières de base sont des matières de base hydrocraquées (HC), des polyalphaoléfines (PAO) et des esters.

Dans cet article, nous décrivons comment sont fabriquées les huiles de base hydrocraquées HC, en quoi leurs propriétés physiques et chimiques sont comparables en particulier à celles des polyalphaoléfines, et comment les deux produits se comportent dans les formulations multigrades. Les résultats d'une série de tests effectués en laboratoire et sur des moteurs portant sur la stabilité à l'oxydation, la dispersion, la compatibilité à l'obturation et l'usure, montrent que les produits de base HC et PA0 de même viscosité peuvent être interchangés sans effet réel sur le rendement du lubrifiant. La structure chimique des huiles de base HC paraît être très similaire à celle des PAO.

INTRODUCTION

The last 15 years of automotive engine oil development have seen a ste

This content is only available via PDF.
You can access this article if you purchase or spend a download.