Abstract.

Direct recycling of waste heat dissipated through air and water coolers in refinery and petrochemical plants encounters obvious limits. A further recycling of the waste heat needs a conversion of this heat for process heating, for refrigeration purposes or for chemical and/or electrical production.

The Institut Français du Pétrole has developed a new generation of absorption processes for this waste heat upgrading.

The THERMOSORB process transforms a fraction of the waste heat, generally between 35% and 55%, into heat available at a higher level, the remaining portion being either released to cooling air or water or used for any fluid preheating purposes. Heat can be produced up to 200°C and heating power to be considered is generally between 1000 and 10 000 kW.

The REFRISORB process represents another waste heat utilization possibility whenever refrigeration in the temperature range +10°C to -25°C is needed.

Various practical applications for refining and petrochemical plants are described and discussed; engineering construction problems and existing plant constraints are considered, and the potential developments appraised.

Résumé.

Le recyclage direct des chaleurs perdues dissipées au moyen des refroidisseurs à air et eau dans les raffineries et usines pétrochimiques rencontre des limites évidentes.

Le recyclage ultérieur des chaleurs perdues nécessite la conversion de cette chaleur pour produire le chauffage de traitement, pour la réfrigération ou pour la production d'une réaction chimique ou d'électricité.

L'Institut Français du Pétrole a mis au point une nouvelle génération de procédés d'absorption pour cette amélioration des chaleurs perdues.

Le procédé THERMOSORB transforme une fraction des chaleurs perdues, comprise généralement entre 35 et 55%, en chaleur disponible à un niveau supérieur, le reste étant dégagé vers l'air ou l'eau de réfrigération, ou employé pour différentes applications de préchauffage d'un fluide quelconque. La chaleur produite peut atteindre jusqu'à 200°C et la puissance de chauffe à considérer se situe généralement entre 1000 et 10 O00 kW.

Le procédé REFRISORB représente une autre possibilité d'utilisation des chaleurs perdues chaque fois qu'il faut une réfrigération dans la plage de températures de +10 à -25 OC.

Différentes applications pratiques pour les raffineries et usines pétrochimiques sont présentées et examinées; les problèmes techniques de construction et les contraintes inhére

This content is only available via PDF.
You can access this article if you purchase or spend a download.