Abstract.

The scope and constraints for enhanced oil recovery in the North Sea have been widely recognised.

North Sea reservoirs are in general over-pressured and are highly permeable. They contain a 35–40 "API crude which exhibits a wide range of compositional variations. The present development of fields in the hostile environment of the North Sea does not permit a close spacing of wells which is in generai desirable for enhanced oil recovery. A review is presented of the theoretical and experimental laboratory studies and field test results aimed at optimizing recovery with various enhanced recovery methods.

Laboratory studies and field test results indicate that for several major North Sea reservoirs, miscible gas injection may lead to higher recoveries than water injection. Miscible gases that are being considered are hydrocarbon gas and nitrogen. A miscible hydrocarbon gas drive test has already been initiated in the Statfjord reservoir of the Brent field. Laboratory studies have also indicated that the oil remaining after waterñood can be recovered by nitrogen injection, which may lead to very low residual oil saturations.

Résumé.

L'importance et les contraintes de la récupération assistée du petrole en mer du Nord ont été largement reconnues. Les réservoirs en mer du Nord ont en général une pression supérieure à la normale et ils sont très perméables. Le pétrole contenu dans ces gisements a une densité variant entre 35 et 40" API et est caractérisé par des variations de composition importantes. L'hostilité de l'environnement en mer du Nord ne permet pas le rapprochement des puits qui est généralement souhaitable pour la récupération assistée du pétrole. La communication passe en revue les études théoriques et expérimentales en laboratoire, ainsi que les résultats des essais sur le terrain, ayant pour but la maximalisation de la récupération du pétrole par diverses méthodes de récupération assistée.

Les études en laboratoire et les essais sur le terrain ont montré que l'injection de gaz miscibles peut, dans plusieurs réservoirs importants en mer du Nord, conduire à des récupérations supérieures à celles obtenues par injection d'eau. Les gaz miscibles, dont l'utilisation est envisagée, sont les hydrocarbures et l'azote. Un projet d'injection de gaz miscibles dans le réservoir Statfjord du gisement de Brent a débuté. Les études en laboratoire ont aussi montré que le pétrole restant dans le réservoir après injection d'eau peut être en partie récupéré par l'injection d'azote, ne laissant que de très basses saturations résiduelles.

1. INTRODUCTION

Of the remaining Western European oil reserves, about 93% is

This content is only available via PDF.
You can access this article if you purchase or spend a download.