Von dem Verfasser werden ausserdem die Wassersìo f fmengen bestimmt, die unter Drucken bis zu IOO atm. und bei Temperaturen von 16' resp. 100' C., von der Kohle adsorbiert werden, j e nach diese Kohle einer vorherigen Entgasung unterwirft worden ist oder nicht.

Später zeigt die Entwicklung einer Anzahl Hydrierungsversurhe unter 200-225 atm. und bei einer einstündigen Erhitzung auf 450' C. in einem dispergierenden Mittel (Fuel-oil, Anthrazenöl, geschmolzenem Paraffin), dass der urngPwandelte Kohlenanteil abnimmt, während die Adsorptionsgeschwindigfieiì des Wasserstoffs zunimmt, wenn eine entgasfe Kohle anstait der ortgineilen KO ? le durch Hydrierung behandelt wird.

Dans des travaux antérieurs' au sujet de la dissolution 2 0 Il se produit un faux mouillage, c'est-?dire que le colloïdale du charbon dans divers liquides organiques, liquide n'entre pas en contact avec la surface du solide, à huile d'anthracène ou mélanges de phénols et de tétraline, cause de la couche gazeuse qui s'y trouve adsorbée. nous avons signalé que l'humectation de la surface d'un 30 Un mouillage véritable a lieu pendant lequel le gaz solide se développe comme conséquence de l'action entre la adsorbé est déplacé complètement par le liquide et les molé- force de cohésion des molécules du solide et la force de cohé- cules de celui-ci prennent contact avec les molécules de la sion des molécules du liquide au contact avec le solide. surface limite du solide.

Toutes deux sont liées par l'équation: 01,3 = 02,3 f d, 2 cos 0 *** où <r1,3, 02,3, CI,^, sont respectivement les tensions superficielles entre gaz solide, liquide-solide et gaz liquide. L'étude physico-chimique de la dissolution colloïdale du Comme cela apparaît dans cette formule, plus la tension charbon et de son mécanisme n'a pas été faite et nos expé- superficielle du liquide sera faible, plus le solide devra être riences abordent et ouvrent un vaste champ de recherches mouillé facilement. dont l'intérêt paraît hors de doute pour la technique des Dans ce phénomène intervient non seulement la nature procédés d'hydrogénation du charbon. Comme nous l'avons d u liquide, mais aussi celle du solide. dit plus haut, l'objet de cette première série de recherches est Mais la formule précédente est seulement applicable l'étude de l'influence cles gaz adsorbés par la poussière de lorsque la surface du solide ne se trouve pas souillée par une charbon sur la préparation des dissolutions colloïdales de a utre substance, gaz ou vapeurs adsorbés, puisque dans ce charbon et leur hydronégation. dernier cas la surface prendra, les propriétés de cette impureté. Dispositif experimental Nous poursuivons nos recherches qui ont pour objet la réalisation d'une méthode permettant, dans les conditions 1.a niéthocle utilisée a consisté à placer une quantité les plus favorables au point de vue industriel, la préparation connue d

This content is only available via PDF.
You can access this article if you purchase or spend a download.