_

The PDF file of this paper is in French.

Resume

Le nouveau barrage Mellegue amont est situé dans la région du Kef et implanté sur le cours de l’oued Mellègue, le principal affluent de la Medjerda, exactement en queue de retenue du barrage de Nébeur. Le projet est constitué de plusieurs ouvrages dont le barrage poids principal est de forme symétrique en Remblai Dur à Masque amont en béton armé (RDSM). Il présente le premier barrage RDSM à construire en Tunisie. Aujourd’hui, l’état d’avancement des travaux de construction est d’environ 60%. Le site du barrage est déterminé par une mince ride ressortant nettement dans le relief, recoupée perpendiculairement par l’oued Mellègue, formant ainsi un verrou bien marqué. Afin de bien construire la fondation du barrage, assurer l’étanchéité et la stabilité des ouvrages et caractériser la déformabilité du massif rocheux, plusieurs reconnaissances géologiques et de mécanique des roches ont été réalisées. Ces essais comprennent les essais au laboratoire tels que les essais de compression simple, et les essais insitu tels que les essais pressiométriques, les essais de perméabilité et la sismique réfraction. Ainsi, l’objectif de cet article est de présenter les résultats de ces essais sur le massif rocheux du site du barrage principal. Les résultats des essais montrent que la géométrie du substratum est très complexe, le massif rocheux est accidenté, tectonisé et altéré et la ride est perméable à grande échelle demandant un traitement lourd d’étanchement de la fondation. Ainsi, le barrage est principalement implanté sur les alternances marno-calcaires, qui constituent une fondation de qualité moyenne et il est nécessaire de créer un voile d’injection incliné vers l’amont venant s’ancrer dans les marnes turoniennes étanches.

Introduction

Le nouveau barrage Mellegue amont (en cours de construction), est situé dans la région du Kef au Nord-ouest de la Tunisie, à environ 15 km de la ville sur la route régionale RR72 vers Touiref. Il est implanté sur le cours de l’oued Mellègue, le principal affluent de la Medjerda, exactement en queue de retenue du barrage de Nébeur, à environ 1,5 km à l'aval du Gué du Caroubier. L’objectif de la création de ce nouveau barrage est de remplacer progressivement l’ancien réservoir de Nébeur, qui est presque complètement envasé, afin d’assurer la protection contre les inondations et en même temps d’assurer l’irrigation de nouveaux périmètres proches du site de barrage.

This content is only available via PDF.
You can access this article if you purchase or spend a download.